mercredi 18 mars 2015

{Mission d'entrepreneuse} Christel, de Rocamboles

Cette semaine c'est Christel Duperray, décoratrice d'intérieur à Lyon sous sa propre marque Rocamboles, qui vient témoigner pour la série d'interviews {Mission d'entrepreneuse}.

Christel fait partie des personnes qui ont eu une forte influence sur ma vie (je l'en remercie régulièrement et je suis ravie de le faire une nouvelle fois aujourd'hui): nous avons fait connaissance grâce au réseau des Mampreneurs Rhône-Alpes, et c'est au cours d'une rencontre fortuite, peu après mon retour à Lyon, qu'elle m'a dit qu'elle me voyait bien devenir intervenante professionnelle dans des écoles... J'ai suivi, avec bonheur, son intuition... et je ne peux donc que confirmer son sens de l'écoute et de l'empathie qui sont aujourd'hui au cœur de son business







Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l'entreprenariat?


Suite à des périodes successives de chômage et des congés d'adoption, j'ai décidé de créer Rocamboles. Et ainsi de profiter de l'occasion pour faire coïncider ma passion et mon travail, la décoration d'intérieur.

Me lancer dans l'aventure de l'entreprenariat avait pour moi un double objectif: sortir d'une situation de non-activité professionnelle et garder une flexibilité organisationnelle pour ma famille.

D'une situation difficile naît l'opportunité: si je n'avais pas connu cette période de chômage, peut-être n'aurais-je eu ni l'idée ni le courage de me lancer dans la création d'entreprise.
De l'opportunité naît la créativité: au fil de mes rencontres et de mes projets, je n'ai cessé de faire évoluer et muter Rocamboles pour mieux la développer et la réinventer chaque jour.




Quelle est la raison d'être de ton entreprise?


Rocamboles est une agence conseil en décoration d'intérieur et aménagement d'espaces pour les particuliers et les professionnels: mettre en valeur votre intérieur et révéler son potentiel grâce à des conseils en décoration d'intérieur et aménagement d'espaces adaptés à vos envies, votre personnalité et votre budget.
La raison d'être de mon entreprise réside dans mon envie de "désacraliser" la décoration d'intérieur, loin des magazines de déco, rendre la déco accessible à tous grâce à des conseils simples et personnalisés, et surtout adaptés à un budget pré-établi.
Je constate souvent que mes clients savent déjà un peu ce qu'ils veulent en matière de déco. Leur difficulté est de savoir l'expliquer et de visualiser ce que pourrait être le résultat final. Mon rôle est donc de comprendre leurs envies et problématiques, de pousser leur réflexion et de produire des supports visuels (planches univers, modélisation en 3D, planches matériaux et couleurs, liste shopping, ...) pour illustrer une ambiance décorative cohérente et harmonieuse pour un même lieu (habitation ou espace de travail).
Ecoute, empathie, bon sens ... et une petite dose de créativité.







Toutes les articles et interviews Mission d'entreprise:


{Formation} Nouvelle session "Organiser un atelier créatif"



C'est officiel, nous avons enfin calé de nouvelles dates pour cet atelier que vous nous réclamez régulièrement (et oui, tout le monde n'avait pas pu s'inscrire à notre session "live" lors du dernier salon Créations & Savoir-Faire!): vous avez l'occasion de suivre cet atelier en version online au mois de mai prochain. Je ne vous en dis pas plus, toutes les infos sont d'une part dans la boutique (atelier "Organiser un atelier créatif") et sur le blog des Entrepreneuses créatives.

Bien sûr, n'hésitez pas à revenir vers moi si vous avez des questions :-)

vendredi 13 mars 2015

{Mission d'entrepreneuse} Lae, de Bögraphik

Pour ce troisième épisode de la série d'interviews {mission d'entrepreneuse}, c'est Lae Haska, designer de tissus exclusifs Made in France sous la marque Bö Graphik, qui nous parle de la raison d'être de son business et des raisons qui l'ont poussée à se lancer dans l'aventure de la création d'entreprise.

C'est, là encore, une entrepreneuse talentueuse dont je suis avec intérêt et admiration le parcours depuis quelques années, et c'est avec beaucoup de plaisir que je l'accueille sur mon blog :-)!

En complément de cet interview, je vous conseille la lecture de la page "Nos valeurs" de sa boutique et l'article "Matières premières et prix" sur son blog, où elle explique parfaitement sa démarche d'entrepreneuse "éco et socio-responsable".





Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l'entreprenariat?

Pour enfin sauter à pieds joints dans un projet qui me tenait à cœur depuis quelques temps! Je me suis lancée en 2014 sous la marque Bö Graphik en tant qu’auto-entrepreneur. Quelque part, j’avais fait le tour de la question concernant mon (ancien) job salarié, je ne voyais plus comment évoluer et il y avait bien un domaine qui me faisait palpiter et rêver: la création et le graphisme. Pour allier ces deux composants, j’ai ciblé (dans un premier temps) un unique marché, celui du design textile. Aujourd’hui je travaille à plein temps sur Bö Graphik, afin d’être à 100% sur ce projet et mettre toutes mes chances de côté sur ce secteur ultra fermé et très concurrentiel.



Quelle est la raison d'être de ton entreprise?


Vaste question en fait, presque philosophique et débat existentiel sur la vie... Au début, on ne sait pas toujours pourquoi on se lance, pourquoi créer une entreprise, mais après réflexion c’était comme une évidence. Il faut dire aussi, que je me suis mise à créer des tonnes de motifs, que je ne m’arrêtais plus, que je m’amusais et trouvais un accomplissement personnel dans ce domaine. Il me fallait presque « matérialiser » cette sorte de pulsion créative, et pourquoi pas en vivre. Il me fallait ainsi partager mon univers au travers de produits réels. Puis je me suis rendue compte que les gens autour de moi et les premiers clients aimaient (ouf) « avoir » quelque chose de graphique et pourquoi pas « stylé » dans leur environnement. Et puis surtout, je voulais enfin être seule à bord du bateau, goûter à la liberté de l’entreprenariat, explorer la création et proposer des tissus de qualité avec un processus de fabrication éco-responsable. Je ferai tout mon possible pour promouvoir notre économie locale et développer le made in France.



Toutes les articles et interviews Mission d'entreprise:


lundi 9 mars 2015

{Entrepreneuses} Semaine de sensibilisation à l'entrepreneuriat féminin

Hier, lors de nos conférences au salon AEF PRO (qui tombaient opportunément le 8 mars, journée dédiée aux droits des femmes), Sophie-Charlotte et moi avons rencontré des dizaines d'entrepreneuses qui nous ont souvent confié le mal qu'elles avaient à trouver des "modèles" d'entrepreneur au féminin dans lesquelles elles pouvaient se reconnaître et trouver de la motivation.


Source: http://www.semaine-entrepreneuriat-feminin.com/

Du 9 au 14 mars 2015, 3ème semaine de sensibilisation des jeunes à l'entrepreneuriat féminin

C'est sans doute l'un des (nombreux) freins à la création d'entreprise au féminin. Aujourd'hui, en effet, les femmes sont à l'origine de 30% des créations d'entreprise seulement. Et la raison pour laquelle les pouvoirs publics, qui ambitionnent de porter ce chiffre à 40% en 2017, ont créé la semaine de sensibilisation des jeunes à l'entrepreneuriat féminin. Pour cette 3ème édition, plus de 400 femmes interviendront auprès de plus de 10 000 jeunes de 13 à 25 ans dans toute la France. Objectif: montrer la diversité de la création d'entreprise au féminin et transmettre l'esprit d'entreprendre. Le programme complet de cet événement est disponible sur http://www.semaine-entrepreneuriat-feminin.com/

Des ressources pour entreprendre au féminin

C'est un fait, les femmes entreprennent différemment des hommes. L'Agence pour la création d'entreprise, qui a réalisé une étude sur les spécificités des femmes entrepreneures fin 2014, a d'ailleurs lancé un site qui leur est spécialement dédié: http://www.ellesentreprennent.fr

C'est aussi ce constat qui nous a amenées, Sophie-Charlotte et moi, à lancer la communauté et les formations Entrepreneuses créatives, puis à écrire Vendre et mettre en avant ses créations et le Guide des entrepreneuses créatives, qui reposent justement sur des partages d'expériences de créatrices d'entreprise et d'experts.

Proposer des portraits d'entrepreneuses inspirantes, c'est aussi l'objectif de la nouvelle série d'interviews {Mission d'entrepreneuse} que j'ai lancée sur ce blog, et dont le 3ème opus sera publié dans quelques jours. En attendant, je vous invite à (re)lire le témoignage de Lara, créatrice de J'en ai pas l'air :-)




jeudi 5 mars 2015

{Mission d'entrepreneuse} Lara, de J'en ai pas l'air

Pour cette deuxième interview de la série {Mission d'entrepreneuse}, je suis heureuse de vous présenter Lara Viau-Desmarais, créatrice de la marque J'en ai pas l'air, objets et accessoires brodés.

Une femme avec laquelle j'aime à échanger assez souvent, tant je suis séduite par son esprit libre et ses réflexions souvent justes. Séduite aussi par son incroyable talent à raconter de belles histoires au travers de tissus précieux et de quelques fils colorés! Si vous ne deviez (et ce serait bien dommage!) ne visiter qu'une page de son site, je vous recommande celle du shooting de sa fabuleuse collection AE 2014/2015!




Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l'entrepreneuriat?

A l'aube de mes 40 ans en 2011, j'ai senti qu'il était important pour moi de repenser mon rapport au travail. Issue de la fonction publique, je manquais vraiment de perspectives professionnelles d'une part et d'espace d'expression d'autre part. La création d'une entreprise, mon entreprise, était l'opportunité pour moi de reconstruire en espace de liberté qui à la fois me ressemble et me permette d'envisager l'avenir autrement. Le fait d'apprendre tous les jours est également un moteur essentiel de ma nouvelle activité.


Quelle est la raison d'être de ton entreprise?

Je suis une femme entrepreneuse pour qui la broderie est porteuse de sens. Héritage culturel, fruit du travail patient de « petites mains », je m'inscris dans la transmission de cette activité créative et artistique : objets et accessoires sortent ainsi de mon imagination forcément brodés... Mais l'objet de ce projet n'a réellement de sens pour moi que s'il est représentatif de l'expression féminine : forte et colorée. J'en ai pas L'air est ainsi né au carrefour des traditions folkloriques du monde entier et des métiers du luxe de la création française. J'en ai pas l'air concrétise cette rencontre à priori improbable réaffirmant l'authenticité de la femme de cette nouvelle ère, au delà des frontières physiques et culturelles.
Je pense que la femme d'aujourd'hui aspire de moins en moins à porter ce qu'on lui dicte mais à l'inverse, à faire sien ce qu'elle aura choisi. Elle le portera avec ses couleurs et son histoire, où qu'elle soit, le monde n'a plus de frontières pour elle. Paraître soi-même devient plus important que de paraître affilié à une mouvance et tendance éphémère. La femme étouffe de ses vieux diktats, elle a désormais un rôle majeur à saisir dans l'évolution du monde qu'elle anime!


Toutes les articles et interviews Mission d'entreprise:


dimanche 1 mars 2015

{Formation} Conférences gratuites le 8 mars 2015 au salon AEF PRO



> Techniques et outils de relations presse
> Concilier commerce et e-commerce
> Concevoir une newsletter efficace
> Travailler efficacement de chez soi
>  Séduire et fidéliser via le packaging

Si ces sujets vous intéressent et que vous entreprenez dans le secteur des loisirs textiles et créatifs, alors je ne peux que vous conseiller de venir nous retrouver, Sophie-Charlotte et moi, le dimanche 8 mars au salon AEF PRO (Porte de Versailles).

Nous intervenons en effet toute la journée sous forme de mini-conférences, totalement gratuites, de 45 minutes (30 minutes d'intervention + 15 minutes d'échanges). Plus d'information sur le site des Ateliers solutions de l'AEF PRO.





Pour y assister, il vous suffit de réserver vote badge en suivant ce lien. Si vous êtes en cours de création d'entreprise, vous pouvez aussi participer, il vous suffit d'écrire à l'adresse suivante : iurtiz@aefproparis.com 




vendredi 27 février 2015

{Mission d'entrepreneuse} Morgane, de Mo' pour mots

Pour entamer cette toute nouvelle série d'interviews d'entrepreneurs, qui vous font découvrir la raison d'être de leur business, leur mission d'entreprise, je suis ravie d'accueillir Morgane Sifantus, consultante en stratégie éditoriale et en identité d'entreprise.

D'autant plus qu'après avoir souvent échangé sur les réseaux sociaux, nous avons enfin connaissance en "vrai" hier! Et que nous nous sommes découvert pleins de points communs à la fois dans notre parcours (elle a, outre sa formation scientifique, une formation de journaliste), notre vision de l'entrepreneuriat... et même de la maternité décomplexée! Bref, une belle rencontre, comme on dit!


Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l'entreprenariat?


J'ai fait des études supérieures scientifiques et j'ai été salariée pendant 15 ans : à aucun moment je n'avais envisagé devenir un jour entrepreneure ! En fait, mon déclic est venu le jour où je me suis dit que je ne pouvais plus laisser l'ennui gouverner ma vie professionnelle. Il m'était impossible d'évoluer dans la boîte dans laquelle je bossais depuis de nombreuses années et venir travailler était pour moi une souffrance. Un jour d'octobre 2010, à l'occasion d'une conférence sur le stress, la formatrice nous a dit : « ce qu'il manque aux salariés c'est de l'autonomie et de la confiance. En tant qu'indépendant, si je veux aller à la piscine demain, je le fais, sans rien demander à personne ».
Elle m'a ouvert les yeux, j'ai décidé de prendre ma vie en main et de me lancer, après tout je n'avais pas grand-chose à perdre (un bon salaire !) et beaucoup à gagner (la liberté...).
Je me suis lancée il y a maintenant plus de 4 ans. J'ai fait d'incroyables rencontres, j'ai apprivoisé ma liberté et aujourd'hui, je profite vraiment de ma vie, chaque jour. J'ai oublié ce que « blues du dimanche soir » voulait dire !


Quelle est la raison d'être de ton entreprise?


Mon entreprise, c'est vraiment une partie de moi. Grâce à elle, je gagne ma vie sans jamais renier mes valeurs, perdre mon temps ou faire de compromissions. J'ai adapté ma façon de travailler à mes contraintes familiales et au temps que je voulais garder pour des activités artistiques personnelles.
J'ai peu de clients, mais ils sont fidèles, je les suis sur le long terme. Je ressens mon utilité en les aidant à développer leur propre entreprise et à se réaliser. C'est d'ailleurs pour cela que j'aime travailler avec des entrepreneurs : nous créons notre vie et nous réalisons nos rêves.
Ce que j'aime aussi, c'est la passion que je ressens chaque jour. L'excitation de commencer un nouveau partenariat, sentir que mes mots apportent vraiment quelque chose à celui ou celle qui les lit, les écoute. Et, en même temps, recevoir beaucoup et évoluer en fonction de ce que l'on me demande. J'ai oublié l'ennui, la routine et je suis seule maîtresse à bord. Essentiel !



Toutes les articles et interviews Mission d'entreprise: